Encyclopédie sur la géologie, paléontologie, minéralogie, etc.




Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.
Publier un article
Menu GéoWiki
Navigation

. Encyclopédie de géologie, minéralogie, paléontologie et autres Géosciences
. Communauté
. Actualités
. Modifications récentes
. Une page au hasard
. Aide
. Créer une nouvelle page
. Galerie des nouveaux fichiers

Olivine

Twitter



Facebook


Pour en apprendre plus sur la Terre au temps des dinosaures, visitez Jurassic World, un site de dinosaure et de paléontologie, la science qui étudie les fossiles. Une liste de nom de dinosaure permet d'accéder à plus de 300 fiches thématiques !

> Olivine
Olivine

Olivine, Le Puy, Haute-Loire (43).
Origine du nom D'olive, en allusion à sa couleur.
Localité type
Auteur(s) de la description Abraham Gottlob Werner
(1749 - 1817)
Date de la publication 1790
Référence de la publication
Classe chimique VIII SILICATES
Sous-classe chimique Nesosilicates
Formule chimique (Mg,Fe2+)2[SiO4]
Système cristallin Orthorhombique
Classe de symétrie 2/m 2/m 2/m Holoédrie orthorhombique-dipyramidale
Réseau de Bravais Primitif P
Dureté "Mohs" De 6,5 à 7
Densité De 3,22 à 4,39
Clivages Clivage imparfait sur {010} et indistinct sur {001}
Cassures Conchoïdale ; minéral fragile, cassant facilement à la pression.

Olivine :

  • Statut : Pour l'I.M.A. , olivine est le nom d'un groupe de huit silicates orthorhombiques, comprenant :
    Calcio-olivine Ca2SiO4 ,
    Fayalite (Fe), Fe2SiO4
    Forstérite (Mg), Mg2SiO4
    Glaucochroïte (Ca, Mn), CaMn2SiO4
    Kirchsteinite (Ca, Fe),CaFeSiO4
    Liebenbergite (Ni, Mg), NiMg2SiO4
    Monticellite (Ca,Mg), CaMgSiO4
    Téphroïte (Mn), Mn2SiO4.
On donne ce nom d'olivine au terme moyen de la série allant de la forstérite à la fayalite : Mg2SiO4-Fe2SiO4
oxygène (O) 37,16 %, magnésium (Mg) 14,11 %, silice (Si) 16,31 %, fer (Fe) 32,42 %.
Parmi les appellations désuètes, le péridot est une variété gemme d'olivine ; chrysolite (que l'on se gardera de confondre avec chrysotile ) est un synonyme d'olivine.
Variétés :
Péridot, variété verte de pierres précieuses et transparentes ;
Chrysolite, jaune ou jaune-vert olive (également un synonyme désuet d'olivine) ;
Dunite, masse granuleuse de l'olivine ; habituellement classé comme roche ;
Olivinoïde, forme extraterrestre de l'olivine trouvée dans les météorites.
Formule générale des olivines : XYTO4, avec : T = cation tétraédrique (Si), Y = cation bivalent dans les sites octaédriques M2, X = cation bivalent dans les sites octaédriques M1.
  • Propriétés optiques et autres : Opaque à transparent. Infusible. Altération trés fréquente, souvent d'origine hydrothermale, conduisant à des minéraux tels que serpentine, chlorite, amphibole, talc, avec souvent une libération d'oxyde de fer. Présent dans des météorites. On y retrouve souvent des inclusions de CO2 liquide ou gazeux.
  • Couleur : Jaune verdâtre, vert olive. Pléochroïsme trés faible.
  • Éclat du minéral : Vitreux
  • Trace : Incolore à jaunâtre.
  • Critères de détermination : Infusible, forme une gelée par action des acides. Les membres Fe fondent et donnent une boulette magnétique. Soluble dans HNO3. Les membres Mg son solubles dans les acides chauds.
  • Morphologie des cristaux : Tabulaire, prismatique.
  • Macles : Rare sur {110} et {210}.
  • Morphologie des agrégats : Grenus.
  • Conditions de formation et/ou de gisement : C'est un minéral de cristallisation des roches éruptives basiques. C'est le premier minéral qui cristallise à partir de roches au taux de silice relativement bas. Elle se rencontre aussi dans les zones de métamorphismes. L'olivine est souvent rassemblée par ségrégation dans la roche.
    On en a trouvé également, dans certaines météorites (olivinoîdes), dont en France à Chassigny en Haute-Marne, et en Espagne à Roda en Aragon.
  • Utilisations : Joaillerie. Les Croisés rapportèrent le péridot en Europe centrale. Au Moyen-Age il fût abondamment utilisé par l'Église. C'était la pierre favorite à l'époque Baroque. L'olivine riche en magnésium sert à fabriquer des réfractaires ou à obtenir du magnésium. Les roches à olivine et les serpentinites contiennent souvent du nickel, du chrome et du platine. Utilisé aussi comme abrasifs ; le sable quartzeux posant des problèmes de santé lors de son utilisation pour le sablage des monuments il est de plus en plus remplacé par l'olivine.
  • Échantillons de collection : Île Saint Jean (Zebirget, prononcer *zabargat), Mer Rouge, Égypte ; Sapat, Pakistan ; …
En France, Espaly et Tareyre, Haute-Loire ; Maillargues, Cantal ; …
Olivine, le Puy, Haute-Loire (43). collection musée ferme de l'orme
Olivine, le Puy, Haute-Loire (43). collection musée ferme de l'orme

Retour à la liste des fiches minéraux

Modifier
Dernière modification de cette page le 28 janvier 2012 à 14:43.
  Cette page a été consultée 18 516 fois.  À propos de GéoWiki  Avertissements