Encyclopédie sur la géologie, paléontologie, minéralogie, etc.




Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.
Publier un article
Menu GéoWiki
Navigation

. Encyclopédie de géologie, minéralogie, paléontologie et autres Géosciences
. Communauté
. Actualités
. Modifications récentes
. Une page au hasard
. Aide
. Créer une nouvelle page
. Galerie des nouveaux fichiers

Marsanges

Twitter



Facebook


Pour en apprendre plus sur la Terre au temps des dinosaures, visitez Jurassic World, un site de dinosaure et de paléontologie, la science qui étudie les fossiles. Une liste de nom de dinosaure permet d'accéder à plus de 300 fiches thématiques !

> Marsanges
District de Marsanges
[[Image:‎|250px]]
Légende
Situation Haute-Loire
Ville la plus proche Langeac
Région Auvergne
Pays France
Intérêt
Possibilité d'accès
Type d'accès
Temps de visite nécessaire
Voir

Les mines de Marsanges et Barlet, les hameaux de Marsanges et Barlet (Haute Loire) sont connus depuis longtemps pour les minerais des alentours qui ont fourni les artisans puis l'industrie.

  • Le charbon à Marsanges : en 1641 on parle déjà d’exploitation de charbon à Marsanges. De 1898 à 1905, les mines de Marsanges connaissent une période faste.
    Trois concessions pour l'extraction de grès fin furent exploitées puis abandonnées à la fin de la première guerre mondiale : Chalede (1849-1943), Chadernac (1840-1966), et Marsanges (à partir de 1830).
    Les filons de minerais firent aussi l'objet de demandes de concession et d'exploitation plus poussées : Chazelles pour le plomb argentifère (1784 à 1924), Fromenty (1747 à 1922) ; et Barlet (vers 1840) pour l'antimoine.
    A la fin du19iéme siècle, les demandes de concession pour cuivre ou plomb argentifère aboutissaient en fait à une exploitation du "spath fluor".
    En 1908, Mr Maussier vendait son affaire (Barlet) à la société des mines et gisements de Barlet-Langeac.
    En 1929, la compagnie des produits chimiques et électrométallurgiques Allais, Froges et Camargue (AFC) reprend la concession de Barlet.
    La compagnie AFC prend le nom de Péchiney en 1950.
    L'exploitation s'arrête en 1975, pour la partie appartenant à Péchiney et en 1977, pour la partie appartenant à la famille Plantin (filon de Pratclos 1961-1977).
  • Le spath fluor à Marsanges et Barlet : à Marsanges, le spath-fluor est exploité par Péchiney de 1929 à 1975 (mines de Marsanges, Barlet, la Dreyt).
- Barlet (1842-1975), le filon a 17 mètres d’épaisseur.
- Marsanges (1830-1975), le filon principal a 21 mètres de large, la galerie principale mesure 1 100 mètres de long. Avant d’arriver au filon, il faut parcourir 800m. Une cheminée verticale rejoint la galerie 734. Chaque galerie a pour nom le nombre qui correspond à son altitude.
- L’usine de traitement du minerai de fluorine, est édifiée en 1946, au lieu-dit Chambaret, à la sortie de Langeac.
  • Le spath fluor du secteur de Chavaniac-Lafayette, a été exploité de 1920 à 1980 (avec un arrêt de 1965 à 1968), sur les communes de : Chavaniac-Lafayette, Mazerat-Aurouze, Paulhaguet, Josat... Toutes les mines sont fermées et sécurisées (mine des Sausses, de la Tourette, du Mazel, la Rimonde…)
  • Les gisements constituent un faisceau de filons dirigés NW-SE, parallèles entre eux, qui sont encaissés dans un gneiss à deux micas bordé à l’est par le granite du Velay et longeant la veine du bassin houiller.
    La production totale du district de Langeac a été d'environ de 2 millions de tonnes de spath fluor, dont environ 800 000 t pour le filon de Marsanges, 150 000 t pour le filon de la Dreyt, et 20 000 t pour le filon du Rouladou, et avec le district de Chavagnac-Lafayette, situé à 10 km au NE de Langeac, qui a fourni environ 30 000 t.
    On trouve, en accompagnement de la fluorine, du quartz et de la barytine, de la galène...
  • Minéraux :
- fluorite, elle présente surtout une cristallisations en cubes (jusqu'à 10 cm), mais on trouve aussi fréquemment des octaèdres ; les couleurs dominantes sont le violet et le vert pour la partie massive mais on trouve des cristaux mauves, rose pâle à rose vif, bleus, verts, jaunes, incolores. Les croissances peuvent produire des spécimens de plusieurs couleurs.
- On trouve aussi : quartz, barytine, chalcopyrite, bournonite, tétraédrite, sidérite, limonite, calcite, dolomie, sphalérite...


Image:fluorine_marsanges_2.jpg
Fluorine, Marsanges

Retour à Sites français.

Modifier
Dernière modification de cette page le 22 mai 2010 à 21:46.
  Cette page a été consultée 6 506 fois.  À propos de GéoWiki  Avertissements