Encyclopédie sur la géologie, paléontologie, minéralogie, etc.




Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.
Publier un article
Menu GéoWiki
Navigation

. Encyclopédie de géologie, minéralogie, paléontologie et autres Géosciences
. Communauté
. Actualités
. Modifications récentes
. Une page au hasard
. Aide
. Créer une nouvelle page
. Galerie des nouveaux fichiers

Maastrichtien

Twitter



Facebook


Pour en apprendre plus sur la Terre au temps des dinosaures, visitez Jurassic World, un site de dinosaure et de paléontologie, la science qui étudie les fossiles. Une liste de nom de dinosaure permet d'accéder à plus de 300 fiches thématiques !

> Maastrichtien

Maastrichtien, maastrichtien - maastrichtienne (n. m. & adj.) terme initié par André Dumont, en 1849, de Maastricht, ville des Pays-Bas ; en anglais Maastrichtian : Dernier étage stratigraphique du Crétacé supérieur.

On peut rencontrer, chez les auteurs, la graphie : Maëstrichtien, nom que cet étage portait jusqu'en 1980.
  • Bornes en Ma : de -70,6±0,6 à -65,5±0,3.

Le Maastrichtien fut défini par André Dumont en 1849 à partir des tuffeaux exploités près de Maastricht aux Pays-Bas. Le Maastrichtien termine l'ère Mésozoïque. Au Maastrichtien, succèdera l'étage Danien, premier étage du Paléocène.

L'un des fossiles les plus connus de cet étage est le Mosasaure (littéralement "reptile de la Meuse") étudié par Georges Cuvier.
La fin du Maastrichtien correspond à l'évènement connu sous le nom d'extinction du Crétacé (limite mésozoïque-cénozoïque nommée aussi limite KT) qui a vu la disparition de beaucoup d'espèces ou groupes d'espèces : ammonites, belemnites, dinosaures, … De nombreuses hypothèses tentent d'expliquer ces disparitions.
Cette limite est souvent marqué par une couche d'argile noire riche en iridium, ce qui ferait pencher certains vers une cause cosmique. D'autres indices permettraient de penser que ces extinctions seraient dues probablement à une conjonction de différents phénomènes et non à un phénomène unique.

Le Dordonien : «Henri Coquand a aussi créé le Dordonien, qui n’a pas été retenu car il correspond à un faciès local attribué à la période du Maastrichtien inférieur, définie avant lui en Hollande. Il marque la régression marine terminant le dernier cycle sédimentaire marin de la région Charente/Poitou. La mer se retirant, des “récifs” d’organismes apparaissent, dans lesquels s’installent des hippurites, fossiles que l’on trouve en grand nombre dans les murs de certaines maisons de Lamerac. »



Retour à Répertoire des périodes géologiques


Voir la frise : Les temps géologiques et Divisions chronostratigraphiques‎.

Modifier
Dernière modification de cette page le 31 octobre 2010 à 22:30.
  Cette page a été consultée 6 468 fois.  À propos de GéoWiki  Avertissements