Encyclopédie sur la géologie, paléontologie, minéralogie, etc.




Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.
Publier un article
Menu GéoWiki
Navigation

. Encyclopédie de géologie, minéralogie, paléontologie et autres Géosciences
. Communauté
. Actualités
. Modifications récentes
. Une page au hasard
. Aide
. Créer une nouvelle page
. Galerie des nouveaux fichiers

Les Biards

Twitter



Facebook


Pour en apprendre plus sur la Terre au temps des dinosaures, visitez Jurassic World, un site de dinosaure et de paléontologie, la science qui étudie les fossiles. Une liste de nom de dinosaure permet d'accéder à plus de 300 fiches thématiques !

> Les Biards
Les Biards
[[Image:‎|250px]]
Légende
Situation Haute-Vienne et Corréze
Ville la plus proche Limoges
Région
Pays France
Intérêt
Possibilité d'accès
Type d'accès
Temps de visite nécessaire
Voir

L'ancienne mine des Biards est située à 45km au sud de Limoges, sur la commune de Glandon (Haute-Vienne) et celle de St Eloy (Corrèze). Les indices de Sarteix et de Figeas, qui sont en liaison avec la même fracture régionale que les filons des Biards sont situés à 6 et 8 km au nord-est de ceux-ci sur la commune de Coussac-Bonneval ( Haute-Vienne).

  • Description :

Les minéralisations sont encaissées dans des gneiss à deux micas de direction générale nord contenant de nombreux niveaux d'amphibolites interstratifiés. Ces gneiss sont recoupés par des filons de granites alcalins leucocrates. Les minéralisations s'alignent suivant une grande faille de cisaillement longue de 30 km (faille des Biards).
Le gîte des Biards est constitué par de nombreux filons qui se répartissent en deux groupes. Le plus important numériquement et géométriquement est contrôlé par des fractures de direction nord-est sud-ouest parallèles à la faille des Biards ; il comprend les principaux filons exploités : la Borderie, Rotissou, Vergnaud. L'autre groupe est contrôlé par de brèves fractures nord-sud.
La minéralisation est disposée en colonnes discontinues. Ainsi à la Borderie on rencontre 4 colonnes verticales qui totalisent 100 m d'allongement pour une puissance moyenne de 0,25 à 0,30 m.

  • Historique :

Connus et exploités du 18éme siècle jusqu'au début du 19éme siècle, les filons de la zone des Biards furent l'objet de travaux importants de 1905 à 1931, mais avec de fréquents arrêts.
L'exploitation porta d'abord sur Rotissou (jusqu'en 1915), puis sur Vergnaud (jusqu'en 1927) et sur les autres filons, dont, à partir de 1924, la Borderie qui fut le principal et dernier siège d'exploitation.
La concession, instituée en 1915 et passée finalement après l'arrêt des travaux sous le contrôle de la Société de Penaroya, a été renoncée en 1964.
Découvert en 1760 et peu reconnu vers 1809, un indice probablement important n'a pas été retrouvé au Moulin-de-Figeas. Par contre, les récents travaux de prospection du BRGM ont découvert, au voisinage, de nouveaux indices à Sarteix et Figeas.
Travaux effectués :
Rotissou : 4 niveaux tracés à -10, -23 , -41 et -55 m.
La Borderie : deux niveaux à -35 et -45 m.
Vergnaud : 2 niveaux à -20 et -40 m.
La production totale des Biards, entre 1907 et 1931, est estimée à environ 1 500 tonnes de métal.

  • Minéraux :

La minéralisation est semblable dans chacun des systèmes décrits ci-dessus. Ce sont des filons de [[quartz] et pegmatite inclus dans des caisses à remplissage de gneiss sériciteux, bréchifiés et silicifiés, contenant stibine, berthiérite et accessoirement pyrite et mispickel. Quelques analyses ponctuelles ont donné de petites teneurs d'or.


Retour à Sites français.

Modifier
Dernière modification de cette page le 24 juin 2010 à 07:42.
  Cette page a été consultée 2 706 fois.  À propos de GéoWiki  Avertissements