Encyclopédie sur la géologie, paléontologie, minéralogie, etc.




Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.
Menu GéoWiki
Navigation

. Encyclopédie de géologie, minéralogie, paléontologie et autres Géosciences
. Communauté
. Actualités
. Modifications récentes
. Une page au hasard
. Aide
. Créer une nouvelle page
. Galerie des nouveaux fichiers

Le miroir de la faille du Vuache

Twitter



Facebook


Pour en apprendre plus sur la Terre au temps des dinosaures, visitez Jurassic World, un site de dinosaure et de paléontologie, la science qui étudie les fossiles. Une liste de nom de dinosaure permet d'accéder à plus de 300 fiches thématiques !

> Le miroir de la faille du Vuache
Le miroir de la faille du Vuache. Sillingy (74)


Le miroir de la faille du Vuache
Le miroir de la faille du Vuache


  • LOCALISATION :

Le miroir de la faille du Vuache est situé, au Nord-Est de la commune de Sillingy et en bordure Sud-Est de la commune de la Balme-de-Sillingy, dans le département de la Haute-Savoie (74), en région Auvergne-Rhône-Alpes.
Le miroir est situé en bordure de la montagne de la Mandallaz (versant Sud) sous "le Sangle", au niveau d'une ancienne carrière (au Nord de la Petite Balme) derrière le grand talus de réhabilitation de cette dernière (promontoire de visite).
Il est intégré dans une ZNIEFF de type 1 et 2 (Zone Naturelle d'Intérêt Écologique Faunistique et Floristique) et en partie inclus dans le périmètre d'un APPB (Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope). C'est également un ENS (Espace Naturel Sensible) de Haute-Savoie.

Vue aérienne de la région
Vue aérienne de la région


  • ACCÈS :

Depuis Annecy, prendre la D1508 en direction de la Balme-de-Sillingy. Au niveau de Sillingy, prendre à droite la route de la Petite Balme. Au carrefour, prendre la route de la Petite Balme située en face ou la route de la Corbette à gauche.
Si on tourne à gauche, il faudra de nouveau prendre à droite jusqu'au petit parking à gauche (au niveau de la barrière jaune). On continuera à pied tout droit après la barrière (trait rouge) jusqu'au miroir de faille. Si au carrefour, on continue tout droit, il faut poursuivre jusqu'au virage à droite. Un parking (plus ou moins privé) se situe à gauche. Prendre à pied à gauche de ce virage, le chemin de Saint-Martin (trait rouge) jusqu'au miroir de faille situé à droite (voir extrait IGN ci-dessous).

Carte IGN de la zone
Carte IGN de la zone


Miroir de faille du Vuache
Miroir de faille du Vuache


  • GÉOLOGIE :

La montagne du Vuache (résultante de cette faille) est située à 12 kilomètres de là, au Nord-Nord-Ouest de la Balme-de-Sillingy et au Nord de Frangy. Le Vuache est constitué de terrains principalement calcaires recouverts de quelques placages morainiques, principalement sur le flanc Nord-Est de la montagne. Une faille importante avec une composante décrochante sénestre (c'est à dire que le compartiment situé au nord de la faille s’est déplacé vers la gauche par rapport au compartiment sud) longe le flanc Sud-Ouest du Vuache (d'où l'origine du nom "faille du Vuache").
Quand on voit un miroir de faille, et en l'absence de niveau repère visible décalé (ce qui est souvent le cas pour une faille décrochante observée sur un affleurement présentant une paroi verticale), il faut observer les stries tectoniques de très près pour trouver des indices du sens de mouvement et pour savoir si le mouvement (horizontal) est dextre ou sénestre. La faille de gauche est dite sénestre car un observateur situé sur l'un des deux compartiments séparés par cette faille verrait l'autre compartiment partir vers sa gauche. La faille de droite est dite dextre car un observateur situé sur l'un des deux compartiments verrait l'autre partir vers sa droite.
Cette montagne présente une géologie remarquable, notamment du fait de l'existence de la faille majeure (faille du Vuache) dont le miroir (plan de coulissement) est localement bien observable (à Sillingy donc). Cette faille se poursuit bien au-delà de la montagne du Vuache. Vers le Sud-Est, elle marque la bordure Nord-Est de la montagne de Musièges (Le Mont), puis elle passe à proximité de Sillingy (montagne de la Mandallaz) et se perd en direction d'Annecy. Vers le Nord-Ouest, elle se subdivise en plusieurs branches en bordure et au cœur du massif du Grand Crêt d'Eau. La direction de la faille du Vuache est bien déterminée (Nord-Ouest/Sud-Est). Son extension d’environ 40 km l’est, elle, beaucoup moins. Son tracé en direction du Sud-Est notamment, reste hypothétique. On ne sait pas si elle se poursuit sous le lac d’Annecy en direction de Faverges et si elle se prolonge plus avant dans le Jura à son extrémité Nord-Ouest.

Miroir de faille du Vuache
Miroir de faille du Vuache


Cette faille du Vuache, responsable de la création du miroir, fonctionnerait depuis la fin de l'ère secondaire (65 millions d'années) avec des mécanismes variables selon les époques (chevauchement, coulissage, extensions). La faille du Vuache est une faille faiblement active, sur laquelle plusieurs séismes modérés ont eu lieu au cours du vingtième siècle. L'épicentre du séisme du 15 juillet 1996, qui a occasionné quelques dégâts à Annecy et dans sa banlieue, a été localisé entre Épagny et Sillingy. Un autre séisme important avait eu lieu à Chaumont (Nord-Est de Frangy) en 1936, occasionnant des dégâts légers dans cette ville ainsi qu'à Frangy, Vanzy et Minzier.

Carte géologique du secteur
Carte géologique du secteur


Plus d'informations géologiques sur la faille du Vuache et le miroir de Sillingy ici :
http://www.geol-alp.com/avant_pays/lieux_savoie_occ/Sillingy.html

  • HISTORIQUE DU SITE :

Le 15 juillet 1996 à 02h13, un séisme d’une magnitude estimée à 5,2 sur l’échelle de Richter secoue la région. Après cet événement, des spécialistes de l’Institut de sismologie de Grenoble ont observé longuement la faille du Vuache. C’est ainsi que fut découvert ou redécouvert, au pied de la montagne de la Mandallaz, un des plus grands miroirs de faille, de près de 2.000 m², jamais observé en Europe ! C'est le miroir le plus spectaculaire en France !

Miroir de faille du Vuache
Miroir de faille du Vuache


L'ancienne exploitation de la carrière de la Petite Balme (d'ailleurs illégale et non autorisée ou du moins non contrôlée et non réglementée) a dégagé les années précédentes ce superbe miroir de faille décrochante (devenu front de taille). Sans l'exploitation de cette carrière, ce site serait encore caché !

  • DESCRIPTION :

L'érosion et l'exploitation de la carrière ont partiellement « enlevé » une partie du compartiment de gauche, mettant au jour le miroir de faille. Au fond de cette partie de la carrière, le compartiment de droite a été préservé, et on voit le plan de faille pénétrer dans les calcaires.

Miroir de faille du Vuache.
Miroir de faille du Vuache.
Miroir de faille du Vuache.
Miroir de faille du Vuache.
Miroir de faille du Vuache.
Miroir de faille du Vuache.



Miroir de faille du Vuache.
Miroir de faille du Vuache.
Miroir de faille du Vuache.
Miroir de faille du Vuache.
Miroir de faille du Vuache.
Miroir de faille du Vuache.



Ce miroir de faille est un des plus beaux et plus grands jamais observé en Europe, avec près de 2000 mètres carrés ! La longueur approximative du site dans sa globalité est de 350 mètres. J'estime la hauteur du miroir en tant que tel à 30 mètres.

Miroir de faille du Vuache.
Miroir de faille du Vuache.
Miroir de faille du Vuache.
Miroir de faille du Vuache.


La carrière (aujourd'hui réhabilitée) a été aménagée et sécurisée. Plusieurs panneaux didactiques sont présents et l'approche de la base du miroir est théoriquement (pour des risques de chutes de pierres) interdit... Les ronces et les hautes herbes en freinent l'approche !

Miroir de faille du Vuache. Panneaux explicatifs.
Miroir de faille du Vuache. Panneaux explicatifs.
Miroir de faille du Vuache. Panneaux explicatifs.
Miroir de faille du Vuache. Panneaux explicatifs.


Miroir de faille du Vuache. Panneaux explicatifs.
Miroir de faille du Vuache. Panneaux explicatifs.


Base du miroir de faille du Vuache.
Base du miroir de faille du Vuache.


Au pied de la Mandallaz (on peut d'ailleurs observer de loin son anticlinal), l'exploitation de la carrière a dégagé un superbe miroir de faille décrochante.
On distingue très bien l'aspect strié du miroir, avec des stries sub-horizontales (ou tectoglyphes).

Miroir de faille du Vuache.
Miroir de faille du Vuache.


Miroir de faille du Vuache.
Miroir de faille du Vuache.
Miroir de faille du Vuache.
Miroir de faille du Vuache.
Miroir de faille du Vuache.
Miroir de faille du Vuache.



Ce miroir, comme de nombreux miroirs, n'est pas plan, mais ondulé. La direction du mouvement est parallèle à la direction d'allongement des ondulations, parfois nommées « cannelures ».

Miroir de faille du Vuache. Panneaux explicatifs.
Miroir de faille du Vuache. Panneaux explicatifs.
Miroir de faille du Vuache. Panneaux explicatifs.
Miroir de faille du Vuache. Panneaux explicatifs.


Quand on observe de près le miroir principal de la faille de la Balme de Sillingy, on ne voit quasiment aucun critère indiscutable indiquant la direction du mouvement. Ce dernier a été tellement important que la roche directement derrière le miroir a été complètement cassée, broyée par le mouvement. Cette roche broyée par la tectonique est appelée « brèche tectonique », « brèche de faille » ou encore cataclasite. Les derniers mouvements n'ont plus cisaillé la roche elle même, mais la brèche tectonique engendrée depuis le début du fonctionnement de la faille. Cette brèche tectonique a été quasiment polie par ces derniers mouvements. Ce polissage (presque comme une dalle funéraire en marbre) a presque complètement oblitéré les critères usuels permettant de déterminer le sens du mouvement sur un miroir de faille (stries stylolitiques, écailles de calcite…).

Miroir de faille du Vuache. Plan rapproché.
Miroir de faille du Vuache. Plan rapproché.
Miroir de faille du Vuache. Plan rapproché.
Miroir de faille du Vuache. Plan rapproché.


Miroir de faille du Vuache. Plan rapproché.
Miroir de faille du Vuache. Plan rapproché.
Miroir de faille du Vuache. Plan rapproché.
Miroir de faille du Vuache. Plan rapproché.
Miroir de faille du Vuache. Plan rapproché.
Miroir de faille du Vuache. Plan rapproché.


Les stries visibles sur le miroir de faille ne résultent bien sûr pas du séisme de 1996. Les stries se font en profondeur, quand les deux compartiments frottent l'un sur l'autre. À Sillingy, l'érosion et l'exploitation de la carrière (ainsi que les mouvements anciens) ont exhumé cette partie du miroir. Des nouvelles stries ont dû se faire en profondeur lors du séisme de 1996. Peut-être des géologues pourront-ils les étudier à « l'ère Quinquénaire » si l'érosion dégage de nouvelles surfaces profondes de ce miroir.
On estime la vitesse moyenne du mouvement le long de cette faille à 0,15 mm/an (1,5 cm/siècle). Il s'agit d'une vitesse environ 50 fois plus lente que celle de la faille d'Enriquillo qui a joué lors du séisme d'Haïti du 12 janvier 2010.

La vie reprend ses droits. Miroir de la faille du Vuache.
La vie reprend ses droits. Miroir de la faille du Vuache.


*Quelques liens pour compléter le sujet :
https://www.youtube.com/watch?v=BwaAxn_O670
http://www.risques.tv/video.php?id_DTvideo=31

*Remarques :
En France, il existe d'autres miroirs de faille plus modestes et plus ou moins spectaculaires :

Pointe de Pen-Hir au Sud de Camaret-sur-Mer, dans le Finistère (29).
Carrière de Florimont (Dorfbourg) au Nord-Ouest d'Ingersheim, dans le Haut-Rhin (68).
Sous la carrière au Sud-Sud-Est de Sabarat, en Ariège (09).
A la sortie Nord du tunnel de la Chambotte à l'Ouest de Saint-Germain-la-Chambotte, en Savoie (73).
Dans la carrière entre eurite (socle) et permien au Sud-Est de Moissey, dans le Jura (39).
Miroir de faille du décrochement occidental principal d'Arvouin (au Sud immédiat du lac d'Arvouin) au Nord-Nord-Est de la Chapelle d'Abondance, en Haute-Savoie (74).
La faille du col d'Ornon (A 500m au Nord de La Chalp) sur la commune de Chantelouve, en Isère (38).
Miroir de faille du décrochement de l'Alpette, au pied des falaises méridionales du Granier, à l'Ouest d'Epernay, en Savoie (73).
Miroir de faille dans le couloir Ouest du Petit Som (En Chartreuse), à l'Ouest de Saint-Laurent-du-Pont, sur la commune de Saint-Christophe-sur-Guiers, en Isère ( 38).
Le miroir de faille du décrochement de Bovinant (En Chartreuse), à l'Ouest de Saint-Philibert, sur la commune de Saint-Pierre-d'Entremont, en Isère (38).
Au village de Caumont-sur-Durance, près du cimetière et au lieu-dit "Picabrier", dans le Vaucluse (84).
Miroir dans une galerie de la mine de bitume de Saint-Champ, dans l'Ain (01).
Miroir de faille du Peille, à l'Ouest de ce village et au sud du col de la Madone, dans les Alpes-Maritimes (06).
Miroir de faille de la chaîne du Concors, au Sud-Ouest de Meyrargues, dans les Bouches-du-Rhône (13).
Miroir de faille de la Barre de Cimaï (Au Nord d'Evenos), dans le Var (83).
Sur la D30, à quelques centaines de mètres de Rustrel, sur la gauche, dans une petite carrière, après la côte 449, à l'est de Rustrel, dans le Vaucluse (84).
Miroir au Sud de la Seyne-sur-Mer, au dessus de Fabrégas (route de Mai), dans le Vaucluse (84).
Un miroir de faille à la carrière Bocahut, au Sud-Ouest d'Avesnes-sur-Helpe, dans le Nord (59).
Le magnifique miroir de faille, dans une cavité souterraine (Lésine du Miroir), à Saint-Claude, dans le Jura (39).
A l'entrée de La Bourboule (en remontant la Dordogne) se garer à droite après le premier rond point. Le site à observer se trouve sur la gauche derrière l'établissement thermal sur la commune même, dans le Puy-de-Dôme (63).
Sur le parking du belvédère de l'Eyrieux, au Sud-Est de Saint-Michel-de-Chabrillanoux, en Ardèche (07).
Miroirs de faille qui segmentent la partie du versant Nord-Ouest du Mont Aiguille, à l'Ouest de Saint-Martin-de-Clelles, en Isère (38).

Et bien d'autres !



Retour Portail_Sites_géologiques


Retour à Sites français.


Retour à Articles de géologie générale



Géologie
Vocabulaire géologique | Lexique des termes employés en minéralogie | Fiches_de_présentation_des_roches
Dernière modification de cette page le 17 décembre 2016 à 15:45.
  Cette page a été consultée 531 fois.  À propos de GéoWiki  Avertissements