Encyclopédie sur la géologie, paléontologie, minéralogie, etc.




Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.
Publier un article
Menu GéoWiki
Navigation

. Encyclopédie de géologie, minéralogie, paléontologie et autres Géosciences
. Communauté
. Actualités
. Modifications récentes
. Une page au hasard
. Aide
. Créer une nouvelle page
. Galerie des nouveaux fichiers

Irazein

Twitter



Facebook


Pour en apprendre plus sur la Terre au temps des dinosaures, visitez Jurassic World, un site de dinosaure et de paléontologie, la science qui étudie les fossiles. Une liste de nom de dinosaure permet d'accéder à plus de 300 fiches thématiques !

> Irazein
Mine d'Irazein
[[Image:‎|250px]]
Légende
Situation Bonnac-Irazein, Ariège
Ville la plus proche
Région
Pays France
Intérêt
Possibilité d'accès
Type d'accès
Temps de visite nécessaire
Voir

La mine d'Irazein, gisement connu des minéralogistes pour les magnifiques tétraédrites extraites en 1906, dont la taille peut avoisiner les 20 cm.
L'ancienne mine de cuivre d'Irazein se situe sur le flanc sud de l'arête constituée par les Pics de Sérau et de l'Arraing, au pied du Pic de Moussau. Irazein est rattachée à Bonac en 1971, donnant : Bonnac-Irazein.


  • Historique : Découvert par les Romains, le filon de cuivre d’Irazein est véritablement exploité à partir de 1906.
    Traces de travaux vers 1865, puis la mine de cuivre d'Irazein est citée par M. Mussy (1870), A. Caillaux (1875) et M. Mettrier (1894). Selon les archives du Service des Mines de Toulouse, de 1865 à 1870, sur les indications d'habitants du pays, d'anciens travaux furent rouverts au Nord-Est de la Fontaine des Mourères, au-dessous du Pic de Moussau.
    Ces travaux n'ayant pas donné de résultats immédiats, et faute de moyens financiers suffisants, les recherches furent abandonnées. Elles furent reprises de 1906 à 1914 donnant la production suivante : 190 t à 3 % de cuivre et 6 à 9 kg d'argent par tonne.
    La concession pour cuivre et métaux connexes fut acceptée en 1909 pour une surface de 456 Ha sur les villages de : Augirein, Antras, Irazein, Balacet et Salsein. L'exploitation cessa par suite de l'irrégularité de la minéralisation puis recommença de 1920 à 1921 avec 23 t à 3 % de Cu, 0,9 % d'Ag, 10 % de Pb et 4t à 4,5 % de Cu.
    Enfin la mine cessa toute activité jusqu'en 1926.
    Au-delà de cette date, les archives ne possèdent plus de documents. En mars 1964, le Service des Mines de Toulouse ordonna la fermeture des galeries.
    De l'exploitation subsistent quatre galeries partiellement murées.
  • Minéraux :
tétraédrite,
calcite, dolomite, azurite, malachite, quartz.
On signale aussi : chalcocite, pyrite, or natif et stibiconite.

Retour à Sites français.

Modifier
Dernière modification de cette page le 2 juin 2010 à 05:05.
  Cette page a été consultée 2 356 fois.  À propos de GéoWiki  Avertissements