Encyclopédie sur la géologie, paléontologie, minéralogie, etc.




Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.
Publier un article
Menu GéoWiki
Navigation

. Encyclopédie de géologie, minéralogie, paléontologie et autres Géosciences
. Communauté
. Actualités
. Modifications récentes
. Une page au hasard
. Aide
. Créer une nouvelle page
. Galerie des nouveaux fichiers

Iles Eoliennes

Twitter



Facebook


Pour en apprendre plus sur la Terre au temps des dinosaures, visitez Jurassic World, un site de dinosaure et de paléontologie, la science qui étudie les fossiles. Une liste de nom de dinosaure permet d'accéder à plus de 300 fiches thématiques !

> Iles Eoliennes



ILES EOLIENNES

Au nord de la Sicile, à l'ouest de la Calabre, se situent les fameuses îles Eoliennes, qui doivent leur nom au dieu de vent de l'antiquité : Eole. Elles sont aussi appelées Iles Lipari.

SITUATION GEOGRAPHIQUE

Sept îles forment cet archipel; Vulcano, Lipari, Salina, Filicudi, Alicudi, Panarea et Stromboli. Cet ensemble volcanique repose sur le fond de la mer Tyrrhénienne dont la profondeur varie à cet endroit entre 1000 et 2000 m. Il existe aussi cinq reliefs sous-marins qui sont probablement d'origine volcanique.

Le volcanisme des îles Eoliennes date du Quaternaire; seul Stromboli est encore actif, Vulcano est dans un stade fumerollien. Ces appareils volcaniques sont sur un réseau de failles. D'un point de vue tectonique la zone des îles résulte d'un effondrement de la mer Tyrrhénienne au Pliocène; au Miocène il y avait là la terre ferme.

Cet évènement correspond à la phase finale de l'orogénèse des Apennins le long de son bord interne.

Les montagnes calabraises, limitant à l'est les îles Eoliennes, font partie d'une chaîne qui va des Alpes à l'Atlas en passant par les Apennins et le nord de la Sicile. L'ensemble de ce plissement correspond à une région de grande séismicité. Mais la distribution des séismes n'est pas désordonnée pour autant dans la zone calabraise, elle obéit à une répartition en trois zones suivant la profondeur des foyers de tremblements de terre :

1) une zone de séismes normaux de 0 à 200 km de profondeur, se situant dans l'ouest de la Calabre et la partie nord de la Sicile. L'Etna en fait partie.

2) une zone de séismes intermédiaires de 200 à 300 km de profondeur, enveloppée par la zone calabraise contenant le Stromboli, Vulcano et les autres îles Eoliennes.

3) une zone de séismes profonds, d'une profondeur supérieure à 300 km, située plus à l'ouest, enveloppée par les deux autres zones et dont le milieu de la mer Thyrrhénienne est la région la plus occidentale. C'est là que le 21 août 1971 a eu lieu un séisme dont le foyer était à 480 km de profondeur.

En étudiant la profondeur de ces séismes dans le détail, on s'est rendu compte qu'ils sont répartis sur une surface en forme de demi-cône, dont le sommet se trouve à 700 km de profondeur, au milieu de la mer et dont la directrice correspond à la courbure de l'arc calabrais. La génératrice de ce cône fait un angle de 60 degrés avec l'horizontale.

Chaque fois qu'un séisme de magnitude élevée a lieu, il dégage de l'énergie qui entraîne la fusion des roches ou réactive un réservoir magmatique. Le magma va alors monter vers la surface et il va provoquer, durant son ascension dans la cheminée volcanique, de petits séismes dus à l'écartement de fissures et au cognement du magma contre les parois.

SITUATION GEOLOGIQUE

La présence de nombreuses enclaves de roches éruptives, métamorphiques et sédimentaires au sein des vulcanites des îles Eoliennes, prouve que le socle de cette zone n'est que le prolongement sous-marin de la masse calabraise qui date essentiellement du Tertiaire.

EVOLUTION - AGE DES ERUPTIONS

La reconstitution de l'histoire géologique des îles Eoliennes est à peine amorcée car la complexité du volcanisme, et le manque de repères datés est un grand handicap pour ce genre de travail. Quatre des sept îles ont dans leurs falaises des niveaux de galets qui correspondent à des terrasses marines formées lors de périodes inter-glaciaires, alors que le niveau des mers était plus élevé qu'il ne l'est de nos jours.

L'étude pétrographique donne quelques idées sur la suite des événements du volcanisme éolien, mais ce sont surtout les terrasses, les niveaux repères de tufs, les restes archéologiques et quelques datations au carbone 14 qui permettent une chronologie acceptable.

Modifier
Dernière modification de cette page le 20 janvier 2013 à 18:05.
  Cette page a été consultée 3 874 fois.  À propos de GéoWiki  Avertissements