Encyclopédie sur la géologie, paléontologie, minéralogie, etc.




Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.
Publier un article
Menu GéoWiki
Navigation

. Encyclopédie de géologie, minéralogie, paléontologie et autres Géosciences
. Communauté
. Actualités
. Modifications récentes
. Une page au hasard
. Aide
. Créer une nouvelle page
. Galerie des nouveaux fichiers

Généralités sur les volcans allemands

Twitter



Facebook


Pour en apprendre plus sur la Terre au temps des dinosaures, visitez Jurassic World, un site de dinosaure et de paléontologie, la science qui étudie les fossiles. Une liste de nom de dinosaure permet d'accéder à plus de 300 fiches thématiques !

> Généralités sur les volcans allemands


A l'exception de l'Eifel et du Kaiserstuhl mondialement connus, les zones volcaniques d'Allemagne, pourtant nombreuses, une dizaine, sont le plus souvent ignorées par les volcanologues.
Le volcanisme du Tertiaire et du Quaternaire allemand est pourtant très riche en enseignements, tant du point de vue de la pétrographie que de la magmatologie et de la géomorphologie.

Les volcans d'Allemagne se répartissent sur une longueur de plus de 600km, suivant grossièrement le Rhin.
On distingue onze ensembles volcaniques, du sud au nord :

1) Hegau ( 6 millions d'années )
2) Kaiserstuhl ( de 18 millions à 16 millions d'années )
3) Jura Souabe ( 20,4 millions d'années )
4) Katzenbuckel ( 66 millions d'années )
5) Trapp de Frankfurt
6) Vogelsberg
7) Eifel-Ouest ( 400 mille ans à 10 mille ans )
8) Eifel-Laach ( 570 mille ans à 11 mille ans )
9) Siebengebirge ( 22,8 millions d'années )
10) Westerwald
11) Odenwald, Spessart et Taunus.

Tout ce volcanisme est situé dans des grabens et des horsts de l'avant-pays alpin. Il résulte d'un contrecoup du plissement des Alpes. Le graben du Rhin, qui se prolonge au nord-ouest jusqu'au Westerwald et au sud-est jusque dans le Hegau, s'effondre encore de nos jours de 5 millimètres par an. Il est le siège de nombreux séismes et la région de Bâle est considérée comme la zone sismique la plus riche en foyers de toute l'Europe centrale.

Le volcanisme allemand a été le siège d'une grande variété de dynamismes éruptifs ; on y rencontre : des dômes péléens (Kaiserstuhl), des éruptions hawaïennes (Vogelsberg), stromboliennes et vulcaniennes (Eifel) et explosives (Jura Souabe).

PETROGRAPHIE

Du point de vue pétrographique, le volcanisme allemand est surtout riche en roches basaltiques, mais il s'y associe quelques roches acides essentiellement sous forme de ponces.

MAGMATOLOGIE

On suppose qu'un magma basaltique à olivine du manteau a donné, par différenciation par gravité et par pneumatolyse : les phonolites, les basanites, les néphélinites et peut-être les leucitites.
L'assimilation de roches acides a donné les trachytes et les latites, l'assimilation de calcaire par ce magma a formé les carbonatites et les mélilitites. Les basaltes sont issus du manteau sans grandes modifications.

Nous ne verrons ici que les volcans de Eifel-Ouest, Eifel-Laach et du Kaiserstuhl.

Conditions d'accès

Les excursions volcanologiques en Allemagne sont à réaliser de préférence entre juin et octobre, bien que les pluies soient assez fréquentes. Des vêtements chauds et imperméables sont nécessaires.
Compter un minimum de 1 jour pour les différents sites, les voies de communications sont très bonnes et rapides entre les différents ensembles volcaniques grâce aux autoroutes.



Retour à Articles volcanologiques Retour à Lexique volcanologique
Retour au Catalogue des volcans

Modifier
Dernière modification de cette page le 29 mars 2013 à 16:11.
  Cette page a été consultée 3 798 fois.  À propos de GéoWiki  Avertissements