Encyclopédie sur la géologie, paléontologie, minéralogie, etc.




Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.
Publier un article
Menu GéoWiki
Navigation

. Encyclopédie de géologie, minéralogie, paléontologie et autres Géosciences
. Communauté
. Actualités
. Modifications récentes
. Une page au hasard
. Aide
. Créer une nouvelle page
. Galerie des nouveaux fichiers

Cuivre

Twitter



Facebook


Pour en apprendre plus sur la Terre au temps des dinosaures, visitez Jurassic World, un site de dinosaure et de paléontologie, la science qui étudie les fossiles. Une liste de nom de dinosaure permet d'accéder à plus de 300 fiches thématiques !

> Cuivre
Cuivre natif

Cuivre natif, Saint-Véran, Hautes-Alpes (05). collection musée ferme de l'orme.
Origine du nom Transposé au XIIe siècle du latin cupreum", lui-même dérivé du grec Kupros " Chypre " où le cuivre était exploité dans l'Antiquité. (aes cyprium = " bronze de Chypre "). (Cette île était consacrée à Vénus).
Localité type localité type inconnue
Auteur(s) de la description Pline
Date de la publication 77
Référence de la publication Histoire Naturelle.
Classe chimique I ÉLÉMENTS NATIFS. Groupe d'appartenance : Cuivre.
Sous-classe chimique métaux
Formule chimique Cu
Système cristallin Cubique (Isomètrique)
Classe de symétrie 4/m -3 2/m Holoédrie cubique
Réseau de Bravais Faces centrées F
Dureté "Mohs" de 2,50 à 3,00
Densité 8,95
Clivages Non
Cassures Rugueuse, esquilleuse

Cuivre natif et Cuivre élément naturel

Cuivre natif
C'est avec l'or un des premiers métaux utilisés et prospectés, du fait de son état natif naturel, donc très facilement utilisable. Il a donné son nom à une époque préhistorique : le Chalcolithique (de -2500 à - 1800 en Europe) en coexistence avec la fin du Néolithique. Puis, après la découverte de l'étain, l'âge du bronze : les débuts de la métallurgie (par alliage cuivre-étain)....(entre -1800 et -1600 en Europe).

  • Statut : Minéral agréé par l'I.M.A.
  • Propriétés optiques et autres : Opaque. Ductile (pur), excellent conducteur de l'électricité et de la chaleur. Présent dans des météorites.
  • Couleur : rougeâtre à rouge, s'oxyde facilement. Rose pâle, brun, rouge clair, rouge brun, noir, verdâtre, rouge cuivre.
  • Éclat du minéral : métallique (lorsqu'il est frais, se terni par oxydation). Pouvoir réflecteur : 63,9 %.
  • Trace : rouge métallisé, rouge pâle.
  • Critères de détermination : Attaqué violemment par l'acide nitrique avec dégagement de vapeur nitreuse, soluble dans l'ammoniaque avec une coloration bleue intense. Fond facilement au chalumeau.
  • Morphologie des cristaux : Cubique, octaédrique, rhombododécaédrique, tétraédrique, hexatétraédrique, dodécaédrique. En pseudomorphoses d'autres minéraux (aragonite, etc.). Forme des inclusions
  • Macles : Macle très fréquente sur {111} par accolement ou pénétration.
  • Morphologie des agrégats : Massifs, pulvérulents, filiformes, dendritiques (= en dendrites), arborescents, lamellaires, squelettiques, en pépites, grenus, spongieux.
  • Conditions de formation et/ou de gisement : Dans les roches basaltiques, les réaction entre solution hydrothermale et minerais ferrifères génèrent le cuivre des principaux gisements de ce minéral. Dans la presqu'île de Keenawa, les couches de basalte alternent avec des grès et des conglomérats, les cavités sont emplies par le cuivre associé à la calcite, l'épidote, des minéraux cuprifères, des zéolites, un peu d'argent ; d'importantes masses de cuivre (jusqu'à 500 000 kg) y ont été rencontrées . Le cuivre natif précipite en petites masses dans la zone d'oxyréduction d'un grand nombre de gîtes de cuivre, il y est accompagné de cuprite, azurite, malachite.
  • Utilisations : nombreuses, dont : tuyauterie, câblage électrique, pesticide et fongicide ; entre dans la composition de nombreux alliages : laiton (Cu+Zn), bronze (Cu+Sn), maillechort (Cu+Ni+Zn), etc. ... Cependant, le cuivre natif reste une source d'approvisionnement secondaire, le cuivre métal provient principalement des sulfures de cuivre.
  • Échantillons de collection : Presqu'île de Keenawa, Michigan, USA ; Coro-Coro, Bolivie ; Caracoles, Chili ; …
En France, Saint-Véran, Hautes-Alpes ; pélites Permiennes du Dôme de Barrot, Alpes-Maritimes ; Chessy, Rhône ; Coutery, Mont Roc, et le Burc, Tarn ; …


Cuivre natif, Mine de Chessy, Rhône  (69).collection musée ferme de l'orme.
Cuivre natif, Mine de Chessy, Rhône (69).collection musée ferme de l'orme.
Cuivre natif, Mont Roc, Tarn (81).collection musée ferme de l'orme.
Cuivre natif, Mont Roc, Tarn (81).collection musée ferme de l'orme.
Cuivre natif, Saint-Véran, Hautes-Alpes (05). collection musée ferme de l'orme.
Cuivre natif, Saint-Véran, Hautes-Alpes (05). collection musée ferme de l'orme.
Cuivre natif, Le Burc, Tarn (81), France.
Cuivre natif, Le Burc, Tarn (81), France.
Cuivre natif, Saint-Véran, Hautes-Alpes (05).
Cuivre natif, Saint-Véran, Hautes-Alpes (05).
Cuivre dendritique, provenance inconnue.
Cuivre dendritique, provenance inconnue.
Cuivre natif, Chine. collection jean83
Cuivre natif, Chine. collection jean83

Le Cuivre (élément naturel)

Symbole chimique : Cu

Origine du nom : de l'expression latine æs cyprium, bronze de Chypre. Cuivre (n. m.) ; en anglais copper.

Élément naturel de numéro atomique : 29 ; masse atomique : 63,55 ; ion 1+ de rayon 0,096 nm.Clarke de 55 à 70 grammes par tonne, selon les auteurs. ( Voir à Tableau périodique des éléments)

Métal de couleur rouge-brun orangé, ductile et malléable, s'altérant superficiellement à l'air ; de densité moyenne : 8,92 ; il fond à 1 083°C et bout à 2 567°C. Excellent conducteur de l'électricité et de la chaleur.

Le cuivre existe à l'état natif (voir le haut de cette page). Mais on le trouve surtout, allié au soufre dans des sulfures (covellite, chalcocite, etc.) accompagné, souvent, de fer (chalcopyrite, cubanite, bornite, etc.). Dans d'autres sulfures, les cuivres gris, le cuivre s'allie à l'arsenic ou à l'antimoine. On trouve le cuivre dans divers oxydes (cuprite, etc.) et carbonates (azurite, malachite, etc.). Tous ces minéraux peuvent, selon les gisements, devenir des minerais du cuivre, cependant, son minerai principal est la chalcopyrite.

Utilisations : Industrie, bâtiment, cuisson des aliments : (fabrication de fils et câbles électriques, fabrication d'ustensiles de cuisine) ; agriculture : fabrication de fongicides… Lien vers Utilisation des richesses du sous-sol

  • Cuivre (n. m.) : Objet en cuivre. Objet décoratif, ou usuel, fait de cuivre ou de laiton.
  • Cuivré - cuivrée (adj.) : de la couleur du cuivre.
  • Cuivres (n. m. pl.) : terme musical désignant les instruments à vent en cuivre ou en alliages au cuivre (trompettes, trombones, tubas, etc.).
  • Cuivré - cuivrée (adj.) : qui a un timbre éclatant, rappelant la tonalité des cuivres.
  • Cuivre (n. m.) : Terme technique, planche gravée sur cuivre ; gravure tirée de cette planche.
  • Cuivreux - cuivreuse (adj.) : qui renferme du cuivre au degré d'oxydation +1.
  • Cuivrique (adj.) : qui renferme du cuivre au degré d'oxydation +2.
  • Cuprifère (adj.) : qui renferme du cuivre.
  • Bouillie bordelaise (n. f.) : Solution de sulfate de cuivre et de chaux, destinée à combattre les maladies cryptogamiques de la vigne et de bien d'autres cultures. La bouillie bourguignonne est une solution de sulfate de cuivre et de carbonate de sodium, utilisée dans le même dessein.
  • Bronze (n. m.) : sans doute, le premier des alliages. Mis au point par nos lointains ancêtres à la fin de l'âge du cuivre. Donnant son nom à l'âge du bronze, période (s'étendant de la fin du IIIe millénaire à 800 avant J.C. environ, en Europe continentale) qui succède à l'âge du cuivre et précède l'âge du fer.
Le bronze est un alliage de cuivre et d'étain encore connu sous le synonyme d'airain.
Le bronze est un alliage de cuivre avec un autre métal (étain, argent, ou, plus récemment, aluminium, etc.), le bronze est facile à mouler et peu altérable. Ses qualités peuvent être améliorées par diverses additions : sa dureté par adjonction de phosphore, sa malléabilité par ajout de zinc, sa conductibilité électrique par apport de silicium.

Retour à la liste des fiches minéraux


Retour à Liste alphabétique des éléments naturels

Modifier
Dernière modification de cette page le 17 novembre 2011 à 19:41.
  Cette page a été consultée 37 560 fois.  À propos de GéoWiki  Avertissements