Encyclopédie sur la géologie, paléontologie, minéralogie, etc.




Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.
Publier un article
Menu GéoWiki
Navigation

. Encyclopédie de géologie, minéralogie, paléontologie et autres Géosciences
. Communauté
. Actualités
. Modifications récentes
. Une page au hasard
. Aide
. Créer une nouvelle page
. Galerie des nouveaux fichiers

Chaîne des Puys

Twitter



Facebook


Pour en apprendre plus sur la Terre au temps des dinosaures, visitez Jurassic World, un site de dinosaure et de paléontologie, la science qui étudie les fossiles. Une liste de nom de dinosaure permet d'accéder à plus de 300 fiches thématiques !

> Chaîne des Puys



Chaîne des Puys

Ce n'est qu'en 1751 que l'on reconnut l'origine volcanique de cette chaîne et c'est certainement le plus bel ensemble d'appareils volcaniques d'Europe.

Le naturaliste Jean-Etienne Guettard et son ami Malesherbes allaient aux eaux de Vichy, chemin faisant, il examinait les pierres et à Moulins, il aperçu une roche noire, poreuse, employée pour la construction ; il affirma : " c'est une lave refroidie ". Personne avant lui n'avait soupçonné la présence de volcans en Auvergne, sauf peut être le géologue Louis Coulon qui, en 1644, écrivait en parlant de cette région : " Le feu y fait voir des montagnes ardentes pleines de soufre."

  • Situation géographique

A l'ouest de Clermont-Ferrand, c'est l'un des groupes volcaniques les mieux conservés d'Europe. 90 volcans serrés les uns contre les autres, formant dans leur ensemble une bande de 3 à 5 km de large, allongée selon une direction nord-sud sur près de 46 km. Les volcans de la chaîne montrent une grande variété de formes que l'on peut cependant rapporter à 2 types principaux : les cônes à cratère et les dômes. Leur hauteur varie de 100 à 300 mètres, seul le Puy de Dôme domine à 550m.

  • Situation géologique

La chaîne des Puys est alignée sur des fissures de direction générale nord-sud. Elle sépare la plaine de la Limagne de la dépression de la Sioule. Elle culmine au puy de Dôme (1 465 m).

  • Évolution-Age des éruptions

L'activité de cet ensemble est récente, elle date du Quaternaire supérieur, de l'époque préhistorique et même de la protohistoire. Il est possible de distinguer 12 phases éruptives et nous allons les voir de la plus ancienne à la plus récente.

Éruption de plus de 35 mille ans
Le volcan de Pranal à l'ouest de la chaîne des Puys, en bordure de la Sioule, émet une coulée qui a un âge égal ou supérieur à 35 mille ans. A la base de l'épanchement il y a 9 abris qui ont été occupés par les hommes du Néolithique.
Le Puy de Gravenoire émet ses coulées de lave durant cette période.

Éruption entre 22 mille et 12 800 ans

Le Puy de Laschamps émet sa coulée de trachyandésite il y a moins de 17 000 ans. Le Puy de Barme a donné naissance à la coulée de trachybasalte d'Olby il y a moins de 22 000 ans, à celle de Bramaud il y à moins de 17 000 ans. Le Puy de Louchadière vomit toutes ses coulées de lave dans une période comprise entre 22 000 et 12 800 ans avant le temps présent. Le petit Puy de Dôme émet sa plus longue coulée de trachybasalte il y a moins de 12 800 ans.

Cette phase volcanique est donc caractérisée par l'émission de plusieurs coulées de lave.

Éruption entre 12 800 et 11 000 ans

Deux retombées de cendres basaltiques ont lieu. L'une il y a 12 800 ans, l'autre il y a 11 000 ans. Les cendres tombent en bordure de la Limagne et aux portes mêmes de Clermont-Ferrand. C'est une double phase explosive, mais on ne sait pas quels sont les cratères qui ont émis ces cendres.

Extrusion des dômes et production de nuées ardentes il y a 8 200 ans

Cette phase, très importante, est responsable de l'édification des cinq dômes de la chaîne des Puys (Puys de Dôme, Petit Suchet, Clierzou, Sarcoui, Chopine). C'est à elle aussi que l'on doit les nuées ardentes latérales qui recouvrent de projections domitiques les volcans au nord du Puy de Dôme et ceux au sud.
On pense qu'il y a eu deux nappes de produits domitiques incandescents qui ont recouvert de plusieurs dizaines de centimètres tout le paysage volcanique, brûlant les forêts se trouvant sur les Puys.
Cette activité à nuées ardentes a dû être d'une formidable intensité car des projections domitiques sont tombées jusqu'à 250 km à l'est dans le Jura, au lac Chalain, et peut-être même jusque dans l'Eifel, éloigné de 470 km.
Cette phase se termine avec la chute de cendres basaltiques sur la cheire de Mercoeur et même au sommet du Puy de Dôme.

Emission de lave il y a 7 650 ans

Les Puys de la Vache et de Lassolas émettent leur grande et fameuse coulée de basalte.

Explosion entre 6 600 et 5 750 ans

Trois retombées successives de cendres basaltiques ont été notées. Le puy de Montchal (lac Pavin) a une phase explosive il y a 6 600 ans.
Les puys de la Vache et de Lassolas émettent des cendres basaltiques il y a 6 000 ans, ainsi qu'une coulée de lave basaltique.
Le puy de Montcineyre projette une quantité importante de cendres basaltiques il y a 5 750 ans. Cette phase est surtout caractérisée par des activités explosives assez fortes.

Explosions entre 3 450 et 4 000 ans

Le puy de Montcineyre a une phase explosive phonolitique il y a 3450 ans.
Des cendres basaltiques tombent en Limagne et sur certains puys de la chaîne entre 3 450 et 4 000 ans, sans que l'on connaisse le cratère qui est à l'origine de cette activité. Cette phase se situe déjà à l'âge du cuivre.

Explosion en 80 avant J.-C.

Dans la fouille archéologique de Brézet dans le faubourg de Monferrand, on a daté des cendres de 80 avant J.-C. peu avant la conquête romaine de la Gaule. Il s'agit d'une retombée basaltique, issue d'un cratère non localisé de la chaîne des Puys.

Explosion de 1050 après J.-C.

A l'emplacement de la piscine municipale de Clermont-Ferrand, on a découvert un sable volcanique qui a été daté de 1050. Il s'agit peut-être de chutes de cendres issues de l'un des cratères de la chaîne des Puys. Certains écrits de l'époque parlent d'incendies, de tremblements de terre, de flammes ensevelissant sous une montagne de cendres des montagnes.
Cette éruption moderne reste pour l'instant encore controversée et des recherches sont en cours.

PETROGRAPHIE-MAGMATOLOGIE

On rencontre principalement 3 types de roches :

1) les basaltes et les trachybasaltes
2) les trachyandésites
3) les trachytes

Basaltes, trachyandésites et trachytes constituent une suite magmatique continue allant d'un pôle basique : le basalte, à un pôle acide : le trachyte ; la trachyandésite et le trachybasalte étant intermédiaires entre ces deux extrêmes.
Du point de vue de la magmatologie, on peut penser qu'il existe un basalte alcalin en profondeur qui, par assimilation de matériaux du socle granitique, a donné des roches acides.

Les volcans de la chaîne du Montchal peuvent être associés à cette étude.

Conditions d'accès

Les conditions d'accès aux sites de la chaîne des Puys vont de très facile à facile ; ne pas oublier les chaussures de marche (pas de souliers vernis) ; compter au minimum une durée d'une heure pour certains points et jusqu'à une demi-journée pour d'autres. Il peut y avoir des droits d'accès (péages) à quelques endroits.


Retour à Articles volcanologiques
Retour au Catalogue des volcans

Modifier
Dernière modification de cette page le 29 mars 2013 à 16:28.
  Cette page a été consultée 11 896 fois.  À propos de GéoWiki  Avertissements