Encyclopédie sur la géologie, paléontologie, minéralogie, etc.




Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.
Publier un article
Menu GéoWiki
Navigation

. Encyclopédie de géologie, minéralogie, paléontologie et autres Géosciences
. Communauté
. Actualités
. Modifications récentes
. Une page au hasard
. Aide
. Créer une nouvelle page
. Galerie des nouveaux fichiers

Avalanches de débris

Twitter



Facebook


Pour en apprendre plus sur la Terre au temps des dinosaures, visitez Jurassic World, un site de dinosaure et de paléontologie, la science qui étudie les fossiles. Une liste de nom de dinosaure permet d'accéder à plus de 300 fiches thématiques !

> Avalanches de débris


Avalanche de débris


Présentation


Une avalanche de débris est un phénomène catastrophique qui affecte un volcan, en éruption ou non. Il s'agit de l'effondrement d'un flanc entier d'un édifice volcanique qui peut avoir plusieurs origines distinctes :

- l'effondrement d'une partie de l'édifice est peut être liée à la remontée d'un volume de magma qui, une fois à l'intérieur du volcan, se stocke et forme une poche qui déforme et déstabilise l'édifice. Lorsque l'instabilité est trop grande, le morceau de volcan déformé se détache et glisse, libérant la poche qui "explose". Le souffle de cette explosion, chargé de cendres, est nommé "blast". Il peut détruire des surfaces assez vastes (600 km² environ pour le Mont St Helens en 1980, et environ 500 km² pour le Bezymianny en 1956).

- l'effondrement peut se faire de manière passive, sans la moindre intrusion de magma et sans la moindre activité volcanique. Il s'agit alors d'un phénomène qui peut être lié :

  • à la position de l'édifice sur son substratum (si celui-ci est en pente l'édifice aura tendance à glisser sur un côté)
  • à la qualité du substratum du volcan (si le volcan recouvre en partie un bassin rempli de sédiments mous ces derniers vont se déformer avec le temps sous le poids de l'édifice et le volcan sera alors instable. C'est l'une des hypothèses invoquées pour expliquer la répartition des dépôts d'avalanches de débris sur le volcan Cantal par exemple.
  • à la présence au sein même du volcan d'une "couche-savon", généralement une zone fortement abîmée par les fumerolles et qui sera argilisée. L'argile étant assez déformable, le flanc du volcan qui repose sur cette zone argileuse finira par s'effondrer. L'avalanche de débris du Mombacho, au Nicaragua, pourrait avoir cette origine, tout comme certaines des avalanches de débris de la Montagne Pelée.

Il est à noter que les scientifiques décrivent les avalanches de débris comme le pôle "extrême" du phénomène nommé lahar. Ce dernier est en fait utilisé comme un terme général décrivant les écoulements volcaniques boueux. Le pôle "riche en eau et faible en particules" étant nommé "écoulement hyperconcentré", et le pôle "écoulement riche en particules et pauvre en eau" étant l'avalanche de débris. Entre les deux se trouvent les lahars "classiques".



Retour à Articles volcanologiques

Géologie
Vocabulaire géologique | Lexique des termes employés en minéralogie | Lexique volcanologique Fiches_de_présentation_des_roches | Termes miniers
Modifier
Dernière modification de cette page le 20 avril 2010 à 19:13.
  Cette page a été consultée 6 103 fois.  À propos de GéoWiki  Avertissements