Encyclopédie sur la géologie, paléontologie, minéralogie, etc.




Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.
Publier un article
Menu GéoWiki
Navigation

. Encyclopédie de géologie, minéralogie, paléontologie et autres Géosciences
. Communauté
. Actualités
. Modifications récentes
. Une page au hasard
. Aide
. Créer une nouvelle page
. Galerie des nouveaux fichiers

Atmosphère

Twitter



Facebook


Pour en apprendre plus sur la Terre au temps des dinosaures, visitez Jurassic World, un site de dinosaure et de paléontologie, la science qui étudie les fossiles. Une liste de nom de dinosaure permet d'accéder à plus de 300 fiches thématiques !

> Atmosphère

Atmosphère, troposphère, stratosphère, mésosphère, thermosphère et exosphère et autre termes en -sphère

L'atmosphère (du grec atmos, vapeur) est l'enveloppe gazeuse entourant certains astres, comme l'atmosphère d'une planète ou l'atmosphère stellaire d'une étoile...

L'atmosphère terrestre est l'enveloppe gazeuse entourant la Terre. L'air sec se compose de 78,08 % d'azote, 20,95 % d'oxygène, 0,93 % d'argon, 0,038 % de dioxyde de carbone et de traces d'autres gaz.
L'atmosphère protège la vie sur Terre en absorbant le rayonnement solaire ultraviolet, en réchauffant la surface, en retenant la chaleur (effet de serre) et en réduisant les écarts de température entre le jour et la nuit.

L'atmosphère terrestre est divisée en plusieurs couches d'importance variable : leurs limites ont été fixées selon les discontinuités dans les variations de la température, en fonction de l'altitude. De bas en haut :

  • la troposphère (du grec ancien tropos, tour, faire le tour) : la température décroît avec l'altitude (de la surface du globe à 8-15 km d'altitude), à peu près de 6,4°C tous les 1 000 mètres ; l'épaisseur de cette couche varie entre 13 et 16 km à l'équateur, mais entre 7 et 8 km aux pôles. Elle contient 80 à 90 % de la masse totale de l'air et la quasi-totalité de la vapeur d'eau. C'est la couche où se produisent les phénomènes météorologiques (nuages, pluies, etc.) et les mouvements atmosphériques horizontaux et verticaux (convection thermique, vents).
  • la stratosphère (du latin stratum, strate, couche) : la température croît avec l'altitude jusqu'à 0 °C (de 8-15 km d'altitude à 50 km d'altitude), réchauffée par l'absorption des rayons ultraviolets provenant du Soleil. La stratosphère contient la majeure partie de la couche d'ozone. Les avions commerciaux volent au ras de la stratosphère, pour éviter les turbulences de la troposphère.
  • la mésosphère (du grec mésos, médian, au milieu) : la température décroît avec l'altitude (de 50 km d'altitude à 80 km d'altitude), jusqu'à -80 °C. C'est aussi dans la mésosphère que la plupart des météorites brûlent en entrant dans l'atmosphère.
  • la thermosphère (du grec ancien thermos, chaud) : la température croît avec l'altitude (de 80 km d'altitude à 350-800 km d'altitude), elle oscille entre 300°C et 1 600°C selon l'activité solaire. La station spatiale internationale orbite dans cette couche.
  • l'exosphère (du grec éxo, hors de) : de 350-800 km d'altitude à 50 000 km d'altitude. C'est dans cette couche, la dernière couche de l'atmosphère terrestre, que la plupart des satellites artificiels sont placés en orbite.


  • L´ionosphère (de ionisation et sphère), est l'atmosphère supérieure d´une planète ; elle est caractérisée par ionisation partielle des gaz. L´ionosphère terrestre comprend : la Mésosphère, la Thermosphère et l`Exosphère.

Et pour notre Terre :

  • L'hydrosphère (du grec hydro, eau), est la partie de la planète occupée par l'eau liquide (océans, mers, lacs, fleuves, nappes phréatiques), ou solide (calottes polaires, glaciers, banquises) et gazeuse (nuages, vapeur d'eau). Cette sphère s'étend depuis environ 8 km d'altitude (la cime des montagnes les plus élevées) jusqu'à près de 11 km de profondeur (fosses océaniques).
    • La cryosphère (du grec kryos, froid, glace), est la portion de surface de la Terre où l'eau est présente à l'état solide, (banquises, lacs gelés, inlandsis, glaciers, ... de façon temporaire ou permanente : pergélisol ou Cryosol‎)
  • La lithosphère (du grec lithos, pierre, littéralement, la "sphère de pierre"), est l'enveloppe rigide terrestre la plus superficielle. Elle est divisée en un certain nombre de plaques tectoniques. La lithosphère est constituée de la croûte et de la partie superficielle du manteau supérieur de la Terre.
  • L'asthénosphère (du grec asthenos, sans résistance), est la partie ductile du manteau terrestre, directement située sous la lithosphère rigide. (Synonyme : asténosphère).
  • La mésosphère (du grec mésos, médian, au milieu), se rapporte au manteau inférieur dans la région comprise entre l'asthénosphère et le noyau externe. C'est la plus épaisse des couches de la Terre.
    La mésosphère est aussi le nom donné à une couche de l'atmosphère terrestre !

Voir aussi à Composition interne de la Terre.

  • Biosphère (du grec bios, vie), (ce terme aurait été initié par le géologue Eduard Suess en 1875). Le processus est évolutif et correspond à l'entretien et à la complexification de la vie sur Terre. Suess intègre ainsi aux sciences de la Terre et notamment à la géologie les éléments de la révolution darwinienne.
    Le concept interdisciplinaire de biosphère a peu à peu associé l'astronomie, la géophysique, la météorologie, la biogéographie, la biologie évolutive, la [[[géologie]], la géochimie, l'écologie et, d'une façon générale, toutes les sciences de la Terre et du vivant.
    Les aspects biogéologique et écologiques du concept de biosphère datent eux, des années 1920 quand Vernadsky les a développé, avant, qu'en 1935, Arthur George Tansley ne développe la notion d'écosystème. Selon cette définition, la biosphère est un des quatre constituants du modèle géochimique - avec la lithosphère (les roches), l'hydrosphère (l'eau), et l'atmosphère (l'air)_.

  • En physique : L’atmosphère (atm) est une unité de mesure de la pression.
  • Atmosphérique (adj.) : qui a trait à l'atmosphère.

Retour à Exogéologie : objets et vocabulaire Retour à Vocabulaire géologique


Retour à Préfixes et suffixes employés en géologie, minéralogie, volcanologie, paléontologie, etc.‎

Modifier
Dernière modification de cette page le 23 août 2010 à 16:07.
  Cette page a été consultée 11 445 fois.  À propos de GéoWiki  Avertissements