Encyclopédie sur la géologie, paléontologie, minéralogie, etc.




Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.
Publier un article
Menu GéoWiki
Navigation

. Encyclopédie de géologie, minéralogie, paléontologie et autres Géosciences
. Communauté
. Actualités
. Modifications récentes
. Une page au hasard
. Aide
. Créer une nouvelle page
. Galerie des nouveaux fichiers

Asprières

Twitter



Facebook


Pour en apprendre plus sur la Terre au temps des dinosaures, visitez Jurassic World, un site de dinosaure et de paléontologie, la science qui étudie les fossiles. Une liste de nom de dinosaure permet d'accéder à plus de 300 fiches thématiques !

> Asprières
Mine d'Asprières
[[Image:‎|250px]]
Légende
Situation Ariège
Ville la plus proche
Région
Pays France
Intérêt
Possibilité d'accès
Type d'accès
Temps de visite nécessaire
Voir

Mine d'Asprières. Exploité depuis des temps reculés, les anciens travaux sont attribués aux romains, le filon principal d'Asprières affleure sur près de 3 km, du lieu dit « La Vidale » au hameau de Vernet-le-Haut et se prolonge sous le hameau de Bor.

  • Historique :

En 1860, M Benoit s'intéressa de nouveau à ce lieu et y effectua des recherches : malheureusement pour lui, il se fit devancer par Mr. Benett Power qui demanda et obtint la concession pour la Silver Lead Company.
Cette concession portait sur une superficie de 636 hectares. La Silver Lead Company exploita jusqu'en 1893, date à laquelle elle fit faillite.
De 1893 à 1901, ce fut la Société Générale Française d'Exploitation et de Traitement des Minerais qui finit aussi en faillite.
De 1901 à 1919 la concession eut pour propriétaires Mr et Mme Gailhard De Fleurieu, puis elle fut amodiée à la Vieille Montagne Zinc à partir de 1918 et jusqu'en 1929. Cette société travailla en 1918 et 1919 puis abandonna les travaux.
Mr et Mme Broussole prirent la suite jusqu'en 2005.
Actuellement la mine appartient à Mrs François, Alexis, Adrian et Didier RATEAU.

  • Travaux miniers. Des travaux eurent lieu :

- Riuccurbe (Ravin de), en galeries ;
- La Vidale et Travers Banc de Gazeau, puits et galeries ;
- Vernet-le-Haut (sous l'église et au niveau de la voie ferrée) ;
- Querbes, en galeries ;
- Bréziès, en tranchées, puits et galeries ;
- Roucayrol, en tranchée ;
- Côte d'Asprières, en puits et galeries ;
- Le Bac, en tranchées et carrières ;
- De la Vidale à Brézies, en tranchée reliant presque les deux lieux-dits.

Les travaux sont réalisés sur une zone représentée par la formation de Cuzac et la diorite quartzeuse de Capdenac au contact de la faille de Villefranche-de-Rouergue.
Ces formations sont recoupées par des dykes de porphyrite dioritique.
Le filon principal recoupe, successivement au départ de la Vidale de l'Ouest vers l'Est :
- Gneiss à muscovite et à 2 micas ;
- Amphibolites ;
- Leptinites et gneiss ;
- Amphibolites (niveau du ravin de Brézies) ;
- Gneiss et Micaschistes ;
Au niveau du ravin de Riuccurbe, le filon principal est enchâssé dans la diorite de Capdenac jusqu'à Vernet-Le-Haut. On compte 7 filons, étagés du niveau de Gazeau au Hameau de Rouquayrol à Asprières, d'orientation sensiblement Est-Ouest, avec un pendage presque vertical vers le Nord.

En dehors des puits et galeries de recherches, les travaux principaux furent réalisés sur le filon n° 3, au niveau de la Vidale et sur un filon croiseur Sud-Nord situé au toit.
L'épaisseur du filon varie de 0,50 mètres à une dizaine de mètres avec une minéralisation très irrégulière (0,20 à 1,50 mètres).
L'ensemble des travaux s'étage sur 5 niveaux principaux avec un puits d'aérage au niveau de la « Croix de Saint-Roch » (actuellement comblé) et un travers-banc dit Banc de Gazeaux qui recoupe le filon n° 3 à 300 mètres de l'entrée. Une usine de traitement et lavage du minerai fut construite à proximité de l'entrée. Il en existe à ce jour des vestiges.
Les travaux en galeries furent stoppés en-dessous du niveau du ravin de Brézies à environ 800 mètres de l'entrée. Ils recoupèrent d'anciennes galeries et dépilages en partie comblés et d'âge indéterminé. Le filon fut attaqué en surface depuis le ruisseau de Brézies, puis dans le ravin de Riuccurbe, par 4 galeries, et par un puits de 100 mètres de profondeur au niveau du ruisseau de la Vidale. Ce même filon a été également reconnu sous le hameau de Querbes, sur près de 600 mètres, par 2 galeries en direction du Vernet.

  • Minéraux :

barytine, brochantite, cérussite, chalcopyrite, galène, hémimorphite, linarite, malachite, mimétite, pyromorphite, quartz, smithsonite, sphalérite, wulfénite

Image:530_pyromorphite_asprieres.jpg
Pyromorphite, Asprières

Retour à Sites français.

Modifier
Dernière modification de cette page le 8 septembre 2010 à 19:11.
  Cette page a été consultée 4 592 fois.  À propos de GéoWiki  Avertissements