Encyclopédie sur la géologie, paléontologie, minéralogie, etc.




Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.
Publier un article
Menu GéoWiki
Navigation

. Encyclopédie de géologie, minéralogie, paléontologie et autres Géosciences
. Communauté
. Actualités
. Modifications récentes
. Une page au hasard
. Aide
. Créer une nouvelle page
. Galerie des nouveaux fichiers

Arrens

Twitter



Facebook


Pour en apprendre plus sur la Terre au temps des dinosaures, visitez Jurassic World, un site de dinosaure et de paléontologie, la science qui étudie les fossiles. Une liste de nom de dinosaure permet d'accéder à plus de 300 fiches thématiques !

> Arrens
Mines d'Arrens
[[Image:‎|250px]]
Légende
Situation Arrens et Estaing, Hautes-Pyrénées
Ville la plus proche Argelès-Gazost
Région Midi-Pyrénées
Pays France
Intérêt
Possibilité d'accès
Type d'accès
Temps de visite nécessaire
Voir

Arrens-Marsous est une commune des Hautes-Pyrénées associant deux villages, Arrens et Marsous. Située sur le Gave d'Arrens au cœur du val d'Azun, elle abrite la Maison du val d'Azun et du Parc national des Pyrénées.

  • Mines d'Arrens : Trois sites sont connus faisant partie de cette concession d'Arrens :
-Peyrardoune (commune d'Arrens)
-Mines d'Arrens proprement dites (commune d'Arrens)
-Artigala (commune d'Estaing).
Les deux mines principales sont situées sur la commune d'Arrens, de part et d'autre de la vallée du Gave d'Arrens au sud-ouest de la commune, le long de la D105, direction barrage du Tech. La "mine" de barite se situe sur un versant (gîte de Peyrardoune) et les mines de plomb-zinc dites d'Arrens sur l'autre versant.
D'age Dévonien inférieur, ces deux minéralisations affleurent aux deux flancs d'une structure synclinale et dans des replis intermédiaires. La proportion sulfures/baryte varie du Nord au Sud. Le gîte sud est essentiellement barytique et le gîte nord zincifère. L'exploitation de la barytine ne s'est faite que du coté Peyrardoune. Les anciennes mines de Pb-Zn de la concession s'étagent sur tout le versant ouest du Pic de Midi d'Arrens, mais les exploitations furent limitées aux gîtes inférieurs.
Une coupe géologique de cet étage Dévonien montre de haut en bas :
-des siltites noires supérieures avec intercalations calcaires.
-des calcaires massifs gris clair parfois légèrement rubanés.
-des siltites noires inférieures à minces intercalations calcaires et surtout lentilles de grès-quartzites.
C'est au contact des siltites noires supérieures et des calcaires qu'apparaissent les minéralisations à barytine/sulfures.
  • Historique : Début d'exploitation des mines de plomb-zinc de 1860 jusqu'en 1931 (on retrouve trace d'une Compagnie des mines d'Arrens), reprise par la Société Minière et Métallurgique Pennaroya, puis par la Métaleurop de 1958 à 1983. Ultime campagne de recherche en 1984 par la COMINCO.
    La mine de baryte sera exploitée vers 1920 avec production de 2 000 tonnes de baryte.
  • Détail de la concession :
    • Peyrardoune : commune d'Arrens ; mine de Barytine ; stratiforme : couche minéralisée de plusieurs mètres d'épaisseur dont 1 à 4 mètres de barytine massive avec épaississements en amas dans les zones de charnières ; altitude de 1000 à 1200 mètres environ.
      • Minéraux : barytine, sphalérite, galène, celsianite, pyrite, quartz, calcite, cymrite.
    • Mines d'Arrens : commune d'Arrens ; filonien : nombreuses formations minéralisées entre la couche de barytine au sud et la couche à sphalérite ("filon principal") au nord dont la puissance est de quelques mètres à plusieurs dizaines de mètres ; altitude comprise entre 1100 et 1500 mètres.
      • Minéraux : sphalérite, galène, chalcopyrite, pyrite, quartz, barytine, cuivres gris.
    • Artigala : commune d'Estaing ; stratiforme.
      • Minéraux : galène, sphalérite
  • Secteurs miniers voisins : Cette région des Hautes-Pyrénées est riche en zones de minerais. Outre la concession des mines d'Arrens décrite sur cette fiche, on peut citer les secteurs voisins ci-dessous :
    • Secteur des mines d'Estaing (Zn, Cu, Pb, Fe) : filons d'Arrouy, filons du bois de la Tasque, filons du bois de Castet-Merdet, Bergouey, Larrode, Labat-d'Aucun, Turon Madu, Puyos, Cazanove, Couret, Picou.
    • Secteur de la Curadère (Zn, Cu, Pb, Fe) : mine de la Curadère, Escrampette.
    • Secteur des mines de Chèze (Zn, Pb) : Ecole, Arrouyes, Hèches-Trappes, Méyabat de Chèze, Ayrus.
    • Secteur des mines du Nerbiou (Zn, Fe, Pb) : Nerbiou, La Devèze.
    • Secteur des mines de Pierrefitte (Zn, Pb, Fe, Cu) : Vieille-Mine, Couledous, Garaoulère, Cadouat, Banciole, Pic de Cabaliron, Meyabat de Soulom, mine de Batz, Ortiac.
    • Secteur de Cauterets ( Zn, Pb) : La Vierge, Cot d'Omi, Baloris.
    • Secteur des mines d'Arre et d'Anglas (Zn, Pb, W, As, Ba) : Arre, Pène Blanque, Arre-Sourince, Anglas, Valentin.
    • Secteur des mines de Ferrières (Fe, Zn, Pb) : Baburet, Arbéost.
    • Contacts des massifs granitiques de Cauterets (W, Fe, Zn) : Pic des Tourettes, Artouste, Malh Ardoun, Estibère.



Retour à Sites français.

Modifier
Dernière modification de cette page le 5 décembre 2010 à 22:12.
  Cette page a été consultée 6 883 fois.  À propos de GéoWiki  Avertissements